Femme chirurgien ça change quoi ?

La tendance de l'esthétique médicale et de la chirurgie plastique est douce et naturelle.
ELLE n°3646 en couverture Pénélope CRUZ

Je ne ferais pas à une patiente quelque chose dont je ne voudrais pas pour moi-même.

Dr Sylvie POIGNONEC
« Durant mon internat, j’étais toujours avec une majorité de garçons. On me laissait moins de responsabilités au début mais le patron était attentif à ma formation et on me confiait toujours les sutures minutieuses », se souvient le Dr. Sylvie POIGNONEC

Une communication plus authentique sans séduction ?

Le Dr. Sylvie POIGNONEC nuance : « Si une patiente s’adresse à moi comme à une sœur ou à une amie, c’est aussi une question de personnalité. Mais c’est sûr qu’on n’est pas dans une relation de séduction comme avec un homme. » Par pudeur, certaines choisiraient-elles leur chirurgien comme leur gynécologue ? Pas si simple. Beaucoup apprécient une approche masculine, y compris pour des interventions intimes. « Quand on se fait poser des implants mammaires, on achète un surplus de féminité et parfois d’érotisme.

Plus d'empathie ?

Et les femmes n’hésitent pas à se projeter. « Certaines me demandent de faire comme pour moi, rapporte le Dr. Sylvie POIGNONEC

Source de l’article : © MAGAZINE ELLE n°3646 | 13/11/2015
Quelles modifications ont été apportées à l’opération réalisée par une femme chirurgien ?
Le Dr. Sylvie POIGNONEC participe à ce numéro | Enquête par Isabelle SANSONETTI