Se débarrasser des complexes

La beauté est-elle un gage de réussite?

se débarrasser des complexes

Champs libres à Rennes :

Dans l’imaginaire collectif, un canon de beauté aurait plus de facilité que les autres dans la vie. Deux professionnelles ont dressé un état des lieux.

Une tentative de définition

L’élection de Miss Ille-et-Vilaine se tiendra dans quelques semaines. À cette occasion, les votants pourront choisir celle qu’ils considèrent comme la plus belle jeune femme du département.

Mais sur quels critères se baseront-ils?

« Chacun a sa perception de la beauté, explique Sylvie POIGNONEC, chirurgien plasticien et esthétique. Elle est quantifiable en partie. Mais c’est également un ensemble de choses, comme la personnalité, la vitalité et le rire de la personne. »

Des distinctions dès l’enfance

Un bébé ayant une malformation sera moins souvent pris dans les bras de sa mère qu’un autre. « Ce sont des études scientifiques qui le disent, poursuit Sylvie POIGNONEC. De même, un bel élève prendra plus facilement la parole en classe. »

Un avantage dans le monde du travail

« L’apparence physique prend le pas sur les compétences. » Marie-Pierre SAMITIER, journaliste et écrivain, spécialiste de l’image, n’y va pas par quatre chemins pour présenter le monde du travail. « On cherche sans cesse à vouloir améliorer notre image. La première impression que l’on donne est capitale. D’ailleurs, lors des entretiens, 65 % de la part d’information passe par des perceptions visuelles. » Une fois installé dans son métier, une véritable prime à la beauté semble même s’affirmer. « Les belles personnes ont de meilleurs salaires ou une progression plus importante dans les entreprises. »

Et les « moches » dans tout ça?

Après un tel exposé des faits, difficile d’être optimiste pour ceux qui ne rentreraient pas dans les critères de beauté.

Et pourtant ! « Des exemples existent où il ne faut pas être trop belle, termine la journaliste. Des actrices, comme Marylin MONROE, ont mal terminé. Et dans des métiers traditionnellement masculins, il ne faut pas être trop belle. La beauté peut faire peur à l’employeur et être considérée comme synonyme de légèreté. »

Autre solution, plus radicale, la chirurgie esthétique. « Il y a de nombreuses demandes pour corriger les disgrâces ou se débarrasser des complexes. »
Source de l’article : www.ouest-france.fr | 28/01/2016

Dr. Sylvie POIGNONEC chirurgien plasticien et esthétique au Centre Médical Esthétique Parisien
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Intéressé par une télé consultation vidéo gratuite avec le docteur Sylvie POIGNONEC ?

Obtenez un rendez-vous à distance plus rapidement directement depuis votre compte Doctolib