Nouvelle génération d’augmentation mammaire

Mammoplastie appelé augmentation mammaire utilisant une nouvelle conception d'implants. Il y a un délai de réflexion obligatoire de 15 jours entre la première consultation et l'opération. Ce laps de temps est utile pour y réfléchir.

Docteur POIGNONEC Chirurgien Plasticien et Esthétique au Centre d'Esthétique de Paris - Eiffel

Mémento :

Pour toutes les femmes qui souhaitent une intervention chirurgicale, les questions qui se posent ne sont pas anodines. Hypotrophie, malnutrition, implants, localisation des cicatrices, chirurgie et complications possibles.

Progrès de l'augmentation mammaire : animation 3D et narration pour référence

Crédit vidéo : blausen

Quelle est l'origine d’une chirurgie d'augmentation mammaire ?

implants mammaires de nouvelle générationL’augmentation mammaire est une procédure conçue pour augmenter le volume mammaire en insérant des implants mammaires de nouvelle génération ou une greffe de graisse (dans certains cas spécifiques uniquement). Les effets secondaires comprennent des ecchymoses, un gonflement.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 1
Liposuccion avant et après plastie mammaire – Copyright Dr. POIGNONE©

Où sont placés les implants mammaires de nouvelle génération associés aux muscles pectoraux ?

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 2
Dual Plan - Plan double
Alignement antérieur des muscles (pré-musculaire) rétroglandulaires
Alignement antérieur des muscles (pré-musculaire) rétroglandulaires
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 3
Illustrations : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique S.o.F.C.P.R.E

Désir d’être majeur et d’au moins 18 ans afin de gérer cette intervention esthétique avec la maturité nécessaire. Les filles très jeunes, très minces voulant de très gros volume doivent être bien réfléchies avant de prendre une décision et avoir de bons conseils d’un chirurgien diplômé et qualifié.
Il convient aux femmes aux seins insuffisamment développés, mais aussi à celles qui ont perdu la forme de leur poitrine à cause de la grossesse, de la perte de poids ou des déséquilibres hormonaux, parfois avec une expansion cutanée qui produit des seins « affaissés ». L’effet « gant de toilette ».

Le manque de seins (hypotrophie) – ou les seins tombants sont souvent physiquement et psychologiquement difficiles à accepter. La patiente pense qu’il s’agit d’une atteinte à sa féminité ! Elle ne se sent pas bien, elle est complexée, elle manque de confiance en elle

 

Pour les filles qui travaillent dans une crèche et qui doivent porter un bébé, il est recommandé de prendre environ six semaines de congé avant de reprendre le travail. Pour les sportives de haut niveau, les profs de gym, les danseurs ou autres, il faut au moins deux mois pour reprendre les entraînements du haut du corps et porter un soutien-gorge de contention pendant plusieurs mois.

Il faut attendre deux semaines avant de prendre un long vol. Par exemple, pour les vols court-courriers, il est possible de prendre l’avion quelques jours après l’intervention pour par exemple rentrer chez soi. Pour les hôtesses de l’air, il est recommandé d’attendre six semaines après la pose de prothèses avant d’entreprendre les vols longs courriers, fatigants et nécessitant beaucoup de mouvements du haut du corps, des membres supérieurs.

Si la patiente est âgée de moins de 35 ans et n’a pas d’antécédents familiaux de cancer du sein, nous pouvons proposer la pose d’implants ronds plus volumineux combinée avec un remplissage de graisse au décolleté une jonction progressive entre la prothèse et le sein pour un résultat plus authentique et d’apparence naturelle.

Oui, bien sûr, la prothèse est testée dans des conditions de très haute pression, même en plongée sous-marine à 40 m de profondeur, c’est sans risque.

« Oui, ils peuvent être plus rapprochés entre eux deux car plus de volume avec un soutien, ils sont plus rapprochés. Cependant, si on évalue les seins sans soutien, ils seront plus gros en volume et dans la même orientation ou le même axe qu’avant la chirurgie. »

Typiquement, le volume de la glande mammaire résiduelle est utilisé pour la mise en forme afin de remplir la loge.

La plupart du temps, il s’agit d’une anesthésie générale légère qui vous permet de vous réveiller peu de temps après la chirurgie et dans certains cas, vous pouvez sortir le soir même.

technique dual plan
Dual Plan – Plan double

La prothèse est placée derrière les muscles du dessus et derrière les glandes du dessous. Cette technique combine le meilleur des deux mondes : la prothèse est cachée en haut du décolleté et est donc totalement invisible et difficile à atteindre. A la base du sein, la prothèse est la glande postérieure mobile et flexible. Il n’y a pas de mouvement anormal des muscles dans certains jeux comme le tennis ou de planche à voile.

Sous anesthésie générale, le chirurgien insère la prothèse derrière le muscle ou derrière la glande mammaire.
— Le processus prend une heure et demie.
—La taille finale des seins est obtenue dans un délai d’un mois.

Deux possibilités pour les implants mammaires récents :
— Lorsque les mamelons ne sont pas trop petits, soit par les voix du mamelon. La cicatrice se couvrira sur la partie colorée du mamelon.
— Lorsque le mamelon est petit et que la patiente souhaite un gros volume, une incision d’environ 4 cm peut être pratiquée dans le sillon sous-mammaire. Cette cicatrice sera complètement masquée par l’affaissement naturel des seins. Cette méthode facilite la mise en place d’implants de forme anatomique.

L’implant de nouvelle génération à l’avant du muscle
Implants mammaires en position devant le muscle

La pose de l’implant se fait derrière le muscle si l’épaisseur de la glande est très faible et qu’il y a très peu de tissu mammaire. Si le volume mammaire est suffisant (supérieur à 2 cm au test de pincement), l’implant peut être placé devant le muscle situé derrière la glande : cette technique est peu douloureuse.

 L’implant de nouvelle génération en arrière du muscle
Implants mammaires en position derrière le muscle

Nous avons maintenant des médications très avancés qui éliminent toutes les douleurs postopératoires. Cependant, la technique est plus douloureuse lorsque la prothèse est placée derrière le muscle, ce qui entraîne une plus grande expansion. Les changements d’implants n’entraînent peu ou pas de douleur car la loge est faite. Enfin, dans la technique chirurgicale, du produit d’anesthésie est injecté dans la loge pour réduire la douleur postopératoire.

Différentes formes d'implants mammaires
(2) Cicatrices trans aréolaires sous le mamelon

Pour améliorer la cicatrisation, les chirurgiens prescrivent des crèmes de silicone et des pansements compressifs pour éliminer les marques chirurgicales. Si la cicatrice est encore un peu rouge, on utilise des LED et de la lumière pulsée. Les cicatrices du mamelon peuvent également être tatouées 12 à 18 mois après la chirurgie.

Si l’implant est en silicone souple placée dans un plan profond celle-ci est parfaitement indétectable au toucher.

Oui, vous devez porter un soutien-gorge de compression pendant deux mois après la chirurgie et continuer à le porter lors de sports à haute intensité tels que des sorties de tennis, équitation, planche à voile…

Visites de suivi annuelles après une semaine, 15 jours, 1 mois, 3 mois et 6 mois puis tous les ans après la chirurgie. Le contrôle du chirurgien plasticien et du gynécologue est double.

Oui, c’est même recommandé : l’implant ne présente aucun risque et il n’y a aucune difficulté à interpréter la mammographie.

C’est un sujet délicat à traiter, toujours dans le domaine de l’intimité et de la vie privée. Les patientes rapportent qu’elles se sentent mieux dans leur peau, se sentent mieux dans leur peau et se sentent plus féminines et désirables après l’implantation des implants mammaires. Par conséquent, cela a un certain effet sur la vie sexuelle : selon certaines patientes, la qualité et la fréquence de la vie sexuelle augmenteront.

Il est conseillé d’attendre quelques mois avant de commencer une grossesse pour permettre aux seins de cicatriser complètement. En effet, sous l’action des hormones de grossesse, les seins augmentent de volume en prévision d’un éventuel allaitement. Il n’y a pas de contre-indications à allaiter en portant un implant mammaire. L’allaitement est donc tout à fait possible après la pose des implants. Certaines de mes patientes ont commencé à concevoir deux mois après l’implantation des implants sans aucun effet sur la grossesse ou le bébé.

Des patientes viennent en consultation car elles ne veulent pas d’implants et préfèrent utiliser leur propre graisse. Cela est possible si la patiente a moins de 35 ans et n’a pas d’antécédents familiaux de cancer du sein. Ce n’est pas possible avec des patientes très minces car il n’y a pas assez de graisse.
Les patientes doivent être averties que le sein ne peut pas prendre plus d’un bonnet et que la graisse du sein reste relativement imprévisible, parfois avec des résorptions asymétriques. Dans certains cas, les mammographies post-opératoires peuvent également être difficiles à interpréter, il est donc nécessaire de contacter un radiologue spécialisé et parfois une I.R.M. pour compléter l’examen.
Lorsque la patiente n’a pas de seins du tout et souhaite obtenir un bon volume, je recommande la pose d’un petit implant de taille moyenne, de forme ronde. En effet, les implants anatomiques remplis de silicone souple ont tendance à s’anatomiser avec le temps, c’est-à-dire à prendre une forme de poire, car le gel s’accumule à la base l’implant, produisant un résultat très naturel.
En plus des implants mammaires avec des bords légèrement visibles ou pour améliorer l’apparence du décolleté, un lipofilling mammaire peut également être proposée. Ou lorsque la perte de graisse mammaire est très minime, comme dans le quadrant supéro-externe, et qu’une petite quantité de graisse est nécessaire pour obtenir les résultats souhaités.
Des comblements de graisse par lipofilling au feeling graisseux associée à des implants mammaires de petit ou moyen volume permet d’obtenir des seins très naturels et des décolletés rajeunis.

 

Augmentation mammaire : quelle taille choisir ?

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 4
–Tous droits réservés Dr. POIGNONE©
  • La patiente exprime sa volonté et le chirurgien esthétique la conseille et l’oriente dans ses choix.
  • Des simulations informatiques peuvent être réalisées à partir de photographies de la patiente prises lors des consultations.
  • La patiente peut joindre des photos de seins tirées de magazines féminins pour laisser libre cours à son imagination.
  • Les patientes essaient différents gabarits pour différentes tailles de seins.
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 5
Implants mammaires et prothèses mammaires d'apparence naturelle – Tous droits réservés Dr. POIGNONE©

Pour la pose d’implants mammaires :

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 6
(1) Incision au pli du sein

Le plus souvent dans le pli thoracique mammaire (1)

Différentes formes d'implants mammaires
(2) Cicatrices trans aréolaires sous le mamelon

L’incision est dans l’aréole inférieure (2)

Augmentation mammaire avec implants sous les aisselles
(3) Incision sous l’aisselle

(3) L’incision sous l’aisselle ne se fait pratiquement plus.

Les cicatrices sont généralement presque invisibles. Une incision est ensuite pratiquée à l’endroit identifié lors de la consultation, créant une loge prenant appui sur la poitrine de la patiente et plaçant l’implant devant ou derrière le muscle.

La procédure dure 30 à 40 minutes pour chaque sein. Une bande de contention est placée en fin d’intervention et remplacée par un soutien gorge de contention le lendemain matin.
La chirurgie dure 24 heures en clinique privée à Paris.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 7
Chirurgien esthétique à Paris 16 e – Tous droits réservés Dr. POIGNONE©
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 8
Chirurgienne plastique et esthétique à Paris 16e – Tous droits réservés Dr. POIGNONE©

Notez les questions que vous poserez à votre chirurgien :
Lors d’un rendez-vous de consultation, le chirurgien examine la patiente dans le centre médical esthétique Paris-Eiffel, s’enquiert de son état de santé, examine ses antécédents médicaux, étudie sa morphologie, observe sa qualité de peau, son tissu musculaire et sa poitrine. Pour voir les résultats à l’avance, les chirurgiens utilisent une simulation 3D en temps réel de l’augmentation mammaire pour réaliser la pose d’implants mammaires.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 9
–Tous droits réservés Dr. POIGNONE©

Créez votre profil sécurisé prenez et téléchargez 3 de vos selfies en préparation de votre consultation en ligne

Préparez votre consultation 3D et découvrez les évolutions, les changements possibles et les analyses de vos seins, notamment l’asymétrie mammaire en tenant compte de toutes vos caractéristiques physiques, en cliquant sur lien cliquable dans la vidéo.

Information : Quand vos seins sont petits, vous n’avez pas beaucoup de peau. Dans ce cas, choisir des seins trop gros n’aura pas l’air naturel : la peau sera tendue, les seins apparaîtront gonflés et créeront un « effet bimbo ». Lorsque vous envisagez de futures grossesses et des changements physiques, vous devez également vous méfier de la prise de masse : les améliorations d’aujourd’hui ne devraient pas être perturbatrices à long terme. Il y a des limites à ne pas dépasser. Le choix de la taille est donc crucial. Mais si le choix n’est pas bon, la chirurgie peut être refaite après un certain temps pour changer la taille des implants.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 10
Crédit photo : Capture d’écran JT France 2

Combien de temps durent les implants mammaires et quand faut-il les remplacer ?

Réponse dans la vidéo de résolution de cette question

Crédit vidéo : Nouvelle génération d'augmentation mammaire 11

Les résultats avant et après sont sur la photo

Quel type et quelle forme d’implants mammaires pour choisir quelle taille ?

Avantages et inconvénients des implants mammaires

a. Implants mammaires en silicone

Implants mammaires à surface et volume fixes pré-remplis de silicone. Les implants lisses sont toujours arrondis pour éviter les déformations dues au déplacement de l’implant. Il n’y a aucun risque de migration du gel de silicone en cas de rupture d’implant.

1. Avantages au remplissage de silicone :

—Limite l’apparition des plis.
— Élimine le risque de dégonflement.
— Proche de la consistance des seins normaux.
— Pas de propagation aux tissus environnants en cas de rupture de l’enveloppe.

2. Inconvénients des implants en silicone pré remplis :

— Le produit ne peut pas être absorbé par le corps humain si l’enveloppe est rompue.
— Le risque de rétraction de la « coque » (durcissement) est légèrement plus élevé avec les enveloppes macro-texturées, mais nous ne mettons plus que des implants lisses ou micro-texturés.

Il est important de surveiller vos implants mammaires en silicone et de consulter, une visite de suivi avec un chirurgien plasticien pour un examen approprié.

Avis d'expert du chirurgien esthétique le Dr. POIGNONEC à Paris

b. Quelles sont les formes d'implants mammaires ?

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 12
Implants mammaires ronds en silicone ou solution saline
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 13
Implants mammaires anatomiques en gel de silicone cohésif

Augmentation mammaire à profil haut modérée avec décolleté pigeonnant sans soutien-gorge

1. Implants mammaires ronds :

Les implants mammaires ronds sont remplis de silicone. Ces implants offrent le même volume dans la partie supérieure de la poitrine que dans la partie inférieure et ont un effet pigeonnant plus important que les implants en forme de poire ou en goutte d’eau. Le massage des seins est recommandé pour garder les implants mammaires doux et mobiles.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 14

1. Quelles patientes peuvent bénéficier des implants silicone en forme de pomme ?

Les jeunes patientes souhaitent avoir un volume mammaire modéré (300 cc ou moins) bonnet C ou petit bonnet D. Cet implant leur donnera des seins naturels avec une apparence jeune. Ce type d’implant convient également aux sportives, car l’implant rond peut être tourné dans leur loge sans aucune conséquence. Les implants en forme de pomme à gros volume conviennent aux patientes qui souhaitent des seins bombés très arrondis et un décolleté très sexy car les seins restent ronds.

Grand volume d’augmentation mammaire avec des résultats naturels

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 15

1.2 Anatomie des implants mammaires

Implants en forme de goutte d’eau ou implants moyens ronds en forme de poire Les implants mammaires sont remplis de silicone cohésif qui ne fuira pas même si l’implant se rompt. Ces implants sont parfaits lorsque le résultat doit être le plus naturel possible, apportant plus de volume au niveau du pôle bas du sein et moins de volume au niveau du décolleté. Cet implant ne nécessite pas de massage des seins. L’implant en forme de goutte d’eau s’adapte à toutes les morphologies.

 

1. Les implants mammaires en silicone de forme anatomique sont-ils la solution pour des résultats plus naturels ?

Ce sont des implants en forme de poire qui reprennent la forme naturelle du sein, plus gros en bas et plus effilés en haut : ainsi les rendus de volume encore plus importants sont plus naturels. L’inconvénient de ces implants est le risque de tournoyer dans la loge : ils sont donc déconseillés aux sportives, athlétiques, danseuses, ou aux bodybuildeuses.
Si l’implant bouge dans la loge, il faudra proposer une réintervention pour le repositionner. Les implants anatomiques coûtent un peu plus cher que les implants ronds.

 

2.1.3 Implants mammaires ronds ou implants mammaires anatomiques, lesquels choisir ?

Lorsqu’une patiente souhaite une augmentation mammaire, elle se pose des questions sur la composition et la forme de l’implant. Concernant la localisation, la plupart des chirurgiens esthétiques européens ou atlantiques utilisent des implants mammaires en silicone souple. Les implants composés de solution saline offrent plus d’avantages esthétiques, mais souvent de manière décevante, des plis sont parfois observés au niveau du décolleté.
Les nouveaux gels de silicone sont très fiables, sécurisants, souples et imperceptibles au toucher, surtout lorsqu’ils sont placés derrière des muscles ou derrière les glandes dont le volume restant est suffisant. Ces gels de silicone sont recouverts d’une enveloppe micro-texturée qui réduit le risque de coques post opératoires. Dans certains cas, un gel de polyuréthane peut être utilisé pour augmenter l’adhérence de l’implant aux tissus profonds pour une meilleure fixation.

 

1.4 Comment choisir des implants mammaires anatomiques ou ronds ?

1. Tout dépend des souhaits de la patiente et de ce qui est possible.

Cas 1 : Une jeune fille de 20 ans souffrant d’hypoplasie.

Dans le cas d’une jeune femme de 20 ans qui présente des glandes mammaires qui ne se développent pas du tout (agénésie) avec une poitrine plate (hypoplasie), l’implant est en principe placé derrière le muscle de sorte qu’elle est totalement impalpable. Si la jeune femme veut une petite taille, un implant rond de taille modérée (200cc) peut être un bon choix. Si elle veut un très gros volume, il est plus facile de choisir une forme anatomique en forme de poire pour éviter un look trop arrondi et un décolleté peu naturel.

En aucun cas je ne recommanderais l’utilisation d’un implant surdimensionné pour une jeune femme avec une absence de seins, car de telles implants sont déjà difficiles à mettre en place du fait du manque d’élasticité des tissus et d’autre part une forte tension peut rendre les seins moins naturels.

Cas 2 : Patiente de 40 ans avec 2 enfants.

Prenons une patiente de 40 ans avec deux enfants qui a développé une fonte de la glande mammaire après l’allaitement. En général, c’est la partie supérieure externe du sein qui est le plus souvent atrophiée, et si le sein est légèrement affaissé, il est parfois judicieux de proposer un implant anatomique qui produit un effet naturel et surélève légèrement la hauteur du mamelon.

La forme que vous choisissez dépend en grande partie de votre anatomie existante. En général, les implants « goutte d’eau » sont utilisés dans tous les cas de reconstruction mammaire et de mastectomie. À ce stade, les conseils de professionnels impliqués dans la réalisation de la meilleure esthétique, dans laquelle il obtient un aspect naturel, sont essentiels. La forme que j'ai choisie est rond. Certaines études ont montré que la forme « goutte d’eau » est rotative. Pour moi, les implants texturés, à profil haut et arrondies sont ce qu'il y a de mieux. La forme « goutte d’eau » que j'utilise chez les patientes qui ont subi une ablation du sein et qui ont besoin d'une reconstruction. Nous insistons fondamentalement pour ajouter du volume.

Avis d'expert du chirurgien esthétique le Dr. POIGNONEC à Paris

Remboursement des implants mammaires et couverture d'assurance maladie

Cette chirurgie purement esthétique ne bénéficiera d’aucun remboursement par l’Assurance-maladie. Exceptés les cas d’hypoplasie mammaire congénitale (hypotrophie mammaire sévère) chez les jeunes femmes, soumis à un accord préalable.

Comment se déroule la chirurgie d'augmentation mammaire ?

Chirurgie d'augmentation mammaire : durée et déroulement en vidéo

Les réponses à la procédure et au processus de chirurgie d’augmentation mammaire peuvent être trouvées dans les vidéos.

Animation 3D et narration pour référence

Crédit vidéo : blausen

Implants mammaires : animation 3D et narration pour référence

Crédit vidéo : blausen

La chirurgie d'augmentation mammaire sera réalisée par notre équipe de chirurgiens esthétiques professionnels. Le médecin vous expliquera en détail tout le processus d'augmentation mammaire préopératoire et les tests diagnostiques que vous devez passer pour vérifier que votre état de santé est adapté à cette intervention. Le tout se fera dans l'une de nos cliniques, 12 avenue Alphand, 62 rue de la Tour, 75016 Paris . La durée de l'opération est d'environ 2 heures et la durée d'hospitalisation est de 1 jour. La plupart des patientes reprendront une vie quotidienne normale dans les 2 à 3 jours.

Rendez-vous du lundi au vendredi

9H – 20H
téléphone :

et le samedi matin

Notre équipe vous accompagne pour vous fournir un service complet et personnalisé pour atteindre et maîtriser pleinement vos résultats. De plus, vous pouvez effectuer sans coût supplémentaire toutes les visites post-opératoires. Pour nous, votre santé et votre bien-être sont notre priorité absolue.

À l'heure à la clinique privée de Paris

Avant la chirurgie, effectuez un examen approfondi :

  • Un bilan préopératoire est requis.
    Un anesthésiste doit être consulté dans les 48 heures avant la chirurgie.
  • Sont demandées une mammographie et/ou une échographie à moins que le dernier contrôle soit très récent.
  • Quelques jours avant la chirurgie, vous devez arrêter de prendre des médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique (aspirine) et des anti-inflammatoires, de l’ibuprofène (Advil, Motrin), de la warfarine (Coumadin) et d’autres médicaments qui aggravent et compliquent la coagulation du sang, dans les 10 jours avant l’intervention.
  • Pour éviter les phlébites, il est conseillé de porter des bas de contention avant l’intervention et jusqu’à la sortie de l’établissement.
  • La chirurgie est généralement réalisée sous anesthésie générale et vous devez jeûner pendant six heures avant la chirurgie, donc ne rien manger ni boire.
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 16
Crédit illustration SOF.CPRE : incision cicatrice aisselle aréole pli mammaire trois techniques qui ne laisse aucune cicatrice sur le sein
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 3
Source : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique S.o.F.C.P.R.E

Dites toujours à votre médecin :

  • Quels médicaments vous prenez, même des suppléments ou des médicaments à base de plantes que vous avez achetés sans ordonnance.
  • Si vous êtes ou pouvez être enceinte.

L’arrêt du tabac est indispensable. Fumer peut causer des problèmes de cicatrisation. Appelez votre médecin ou tabacologue au 39 89 (numéro gratuit). Si le liquide de la e-cigarette contient de la nicotine, il faut éviter de vapoter, même sans le goudron. L’effet vasoconstricteur de la nicotine affecte négativement la cicatrisation.

Le jour de la chirurgie

  • Encore une fois ne pas boire ni manger après minuit la veille de la chirurgie.
  • Prenez tout médicament prescrit par votre médecin, suivi d’une gorgée d’eau.
  • Portez des vêtements amples avec des boutons ou des fermetures à glissière sur le devant, comme un soutien-gorge souple et ample sans armature.

Résultats de la chirurgie d'augmentation mammaire

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 18
Résultats avant et après –Tous droits réservés Dr. POIGNONE©

Les résultats après une augmentation mammaire sont généralement immédiats et très agréables pour la patiente, avec un aspect naturel et une consistance ferme. Des contrôles réguliers par votre médecin et des mammographies régulières (si vous avez l’âge requis) pour vous assurer qu’il n’y a pas de complications qui doivent être détectées et traitées rapidement.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 19
Implants d'augmentation mammaire bonnet C de dernière génération + vue de côté - Crédit photo Docteur POIGNONE©

Implants mammaires : animation 3D et narration pour référence

Crédit vidéo : blausen

Est-il préférable de se faire opérer sous anesthésie locale ou générale ?

L’anesthésie générale est couramment utilisée, mais l’anesthésie locale est également une option. L’anesthésiste discutera avec vous de l’option d’anesthésie la plus appropriée lors de la consultation.
— La chirurgie mammaire est pratiquée dans un bloc opératoire clinique, en toute sécurité et tranquillité d’esprit pour la patiente.
L’intervention dure 1 à 2 heures et se déroule sous anesthésie générale. Dans certains cas spécifiques, vous pouvez utiliser une anesthésie locale.

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 20

SOURCE AUGMENTATION MAMMAIRE

Meilleur extrait du livre « La chirurgie esthétique, les solutions et les conseils de mon chirurgien » © Éditions Ambre | L'auteur : Dr. Sylvie POIGNONEC - Chirurgien Plasticien et Esthétique, situé en plein cœur de Paris, spécialisé en chirurgie plastique, esthétique & reconstructrice

Nouvelle génération d'augmentation mammaire 21
Chirurgie esthétique pour mon bien-être Auteure | Dr. Sylvie POIGNONEC Ambre édition

Augmentation mammaire après hypoplasie mammaire :

Suivi postopératoire et durée du processus de cicatrisation ?

  • Douleur, traitement, œdème et ecchymose, sutures.
  • Parfois, les patientes qui habitent non loin de la clinique peuvent sortir le jour même.
  • Au réveil, la patiente peut se sentir tendu et même un peu courbaturé, surtout si l’implant est volumineux et/ou placé derrière le muscle.
  • Ces douleurs disparaissent généralement après quelques jours.
    Prescription d’un traitement antalgique.
  • Un gonflement et des ecchymoses peuvent apparaître immédiatement – le volume des seins est de 10 % à 15 % plus important que prévu au cours des premières semaines.
  • Les patients peuvent ressentir une certaine gêne en levant les bras, qui disparaîtra progressivement avec le temps.
  • Après quelques jours, la première couche de bandage est retirée pour faire place à un soutien-gorge de contention.
  • Il est recommandé de porter des soutien-gorge sans armatures jour et nuit pendant 6 semaines.
  • Pas de redon (drain) donc ils n’ont pas besoin d’être enlevés le lendemain.
  • Les sutures sont résorbables, il n’est donc pas nécessaire de les retirer, il suffit de couper les points de suture et les nœuds en excès 8 jours après la chirurgie.
  • Si des sutures non résorbables sont utilisées, elles seront retirées vers le 7e jour.
  • Les patientes ne doivent pas conduire pendant les deux premières semaines ni soulever des poids pendant un mois.
  • Elle doit attendre au moins six à huit semaines avant de reprendre une activité physique.
  • Il faut environ deux à trois mois pour voir les résultats définitifs, c’est-à-dire le temps nécessaire pour que les seins retrouvent leur souplesse et que les implants se stabilisent.

Risques et inconvénients spécifiques aux implants mammaires ?

Les implants mammaires, bien qu’essentiellement pour des raisons esthétiques, restent une intervention chirurgicale légitime qui comporte des risques associés à toute opération chirurgicale aussi minime soit-elle. Le processus postopératoire après une augmentation mammaire est généralement simple.
Cependant, des complications peuvent survenir, certaines inhérentes à toutes les procédures de chirurgie mammaire et d’autres liées à la mise en place d’un corps étranger dans le sein. Distinguons les complications liées à l’anesthésie des complications liées à la chirurgie.

 

Complications inhérentes au geste de la chirurgie mammaire :

  • Hématome : L’accumulation de sang autour de l’implant est une complication précoce et peut survenir dans les premières heures. Si cela est important, il est préférable de retourner au bloc opératoire afin que le sang puisse être drainé et le saignement stoppé à la source.
  • Épanchement séreux : L’accumulation de liquide lymphatique autour de l’implant est un phénomène assez courant, généralement associé à un œdème sévère. Il ne provoque qu’une brève augmentation du volume mammaire. Il disparaîtra progressivement spontanément.
  • Infection : Elle est rare après ce type de chirurgie. Elle peut ne pas se résoudre avec un traitement antibiotique seul, suivi pendant quelques mois en chirurgie de révision pour drainer et retirer l’implant (délai avant qu’un nouvel implant puisse, lors d’une deuxième chirurgie, être posé sans risque).

Quels sont les signes avant-coureurs ?

Toute modification du sein : douleur, fermeté, volume, réduction ou apparition d’une enveloppe fibreuse autour de l’implant. La plupart des rapports font état d’une rupture d’implant accompagnée de signes avant-coureurs cliniques ou échographiques. Il s’agit d’une complication connue et sérieuse de la pose d’implants mammaires qui nécessite une réintervention. Les ruptures déclarées à l’ANSM sont survenues en moyenne 7,6 ans après la pose (écart-type +/- 4 ans). Cette durée moyenne ne correspond pas à la durée de vie moyenne de l’implant. En effet, les ruptures exprimées sont généralement celles qui sont considérées comme « anormales » par le déclarant car elles surviennent avant les 10 ans d’implantation de ce qui est considéré comme la durée de vie médiane usuelle des implants mammaires en silicone. Certaines femmes ont des prothèses mammaires en silicone qui restent en place pendant longtemps, mais les implants ne doivent pas être considérés comme « gravés dans le marbre », ce qui signifie qu’ils s’useront.

Autres formes spécifiques d'infection :

  • Nécrose cutanée : oxygénation insuffisante des tissus due à une insuffisance locale de l’apport sanguin, qui peut être causée par un stress excessif de la patiente, un hématome, une infection ou un tabagisme important. Il s’agit d’une complication très rare mais inquiétante car dans les cas extrêmes elle peut exposer localement l’implant, notamment avec des sutures incohérentes. Une chirurgie de révision est généralement nécessaire et parfois les implants doivent être temporairement retirés.
  • Cicatrisation anormale : Le processus de cicatrisation implique des phénomènes assez aléatoires, parfois les cicatrices ne sont pas aussi discrètes que prévu sur le long terme, et prennent alors des aspects très variables : élargissement, rétraction, adhésion, hyperpigmentation ou réduction de la pigmentation, hypertrophie (gonflement), et même cicatrices chéloïdes anormales.
  • Altération de la sensibilité : Elles sont fréquentes les premiers mois mais finissent la plupart du temps par régresser. Rarement toutefois, un certain degré de dysesthésie (diminution ou exagération de la sensibilité au toucher) peut persister, en particulier au niveau de l’aréole et du mamelon.
  • Galactorrhée/épanchements lactés : Il a été rapporté de très rares cas de stimulation hormonale postopératoire inexpliquée, se traduisant par une sécrétion de lait (« galactorrhée ») avec parfois une collection du liquide autour de l’implant.
  • Choc toxique staphylococcique : de rarissimes cas de ce syndrome infectieux généralisé brutal ont été rapportés.
  • Micro abcès : plus fréquents, ils se développent sur un point de suture et se résorbent rapidement après ablation du fil incriminé et soins locaux.
  • Pneumothorax rare : il bénéficiera d’un traitement spécifique.
Nouvelle génération d'augmentation mammaire 3
Source : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique S.o.F.C.P.R.E