Réduction mammaire

Chirurgie de réduction mammaire lifting des seins

Chirurgie de réduction mammaire lifting des seins

Docteur POIGNONEC chirurgien esthétique au Centre Esthétique Paris - Eiffel

Sculptez votre buste avec une réduction mammaire !

La chirurgie de réduction mammaire permet de corriger l’hypertrophie mammaire, lorsque le volume des seins est trop important par rapport à la morphologie de la patiente. L’élasticité des tissus s’altère et finit par entraîner l’affaissement des seins (une ptose); leur poids peut favoriser une scoliose de la colonne vertébrale (la patiente tend à se voûter pour dissimuler sa forte poitrine), entraîner des douleurs dorsales, voire aux épaules ou au cou. On peut reprendre ici l’image d’un arbre qui porterait de trop gros fruits; ses branches plieraient sous leur poids !

Déroulement de l'intervention de réduction mammaire

Déroulement de l'opération de réduction mammaire : Animation 3D avec narration à titre informatif

Crédit vidéo : blausen

Plastie mammaire de réduction pour hypertrophie

Avant d'envisager une chirurgie de réduction mammaire !

  • Une hypertrophie mammaire peut entraîner une scoliose, des maux de dos, une irritation sous les seins; bien souvent, le sport est déconseillé.
  • Elle suscite fréquemment des problèmes psychologiques. Ces troubles peuvent justifier la prise en charge de l’opération par l’assurance maladie, sans entente préalable.
  • Il n’y aura aucune conséquence sur une grossesse ultérieure ou l’allaitement, mais il est conseillé d’attendre au minimum 6 mois après l’intervention.
  • Le risque de cancer n’est pas augmenté par cette intervention.

À qui s'adresse la chirurgie de réduction mammaire ?

Elle s’adresse aux femmes qui, ayant des seins trop gros (un bonnet G par exemple), complexent et/ou regrettent de ne pas trouver de soutiens-gorge à leur taille (ou uniquement dans des boutiques spécialisées, mais ceux qui y sont proposés n’offrent généralement pas beaucoup de fantaisies). Cette intervention peut être effectuée dès l’âge de 16 ans. L’hypertrophie doit être traitée assez rapidement pour éviter de fatiguer le dos de façon irréversible (arthrose, scoliose, etc.)

Comment préparer la chirurgie de réduction mammaire ?

Préparation avant l’entrée au bloc pour une plastie mammaire de réduction pour hypertrophie. Avant le jour J, un bilan préopératoire vérifie l’absence de contre-indication à l’anesthésie générale. Un entretien avec le médecin anesthésiste devra être pris au plus tard 48 heures avant l’opération. Un bilan radiologique comprenant une mammographie et une échographie est habituellement demandé. Un bilan préopératoire habituel doit être réalisé conformément aux prescriptions.

  • Le tabac est proscrit au moins 1 mois avant l’intervention pour éviter un retard de cicatrisation. Le vapotage est à éviter si les liquides de votre cigarette électronique contiennent de la nicotine qui est vasoconstricteur, même avec l’absence de goudron.
  • La prise d’une contraception orale doit être suspendue si des facteurs de risques y sont associés.
  • Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’opération.

Combien de temps dure l'intervention d'une réduction mammaire ?

Durée d’une opération de chirurgie de l’hypertrophie mammaire.

  • L’opération dure entre 2 et 3 heures, dans un bloc opératoire de cliniques privées à Paris.
  • Elle consiste à réduire le volume des seins, corriger la ptôse (l’affaissement) et une éventuelle asymétrie : le médecin déplace le mamelon vers le haut, enlève l’excédent de glande et de peau, puis remodèle le sein.
  • Tout ce qui est enlevé (peau, glandes et graisse) sera ensuite examiné au microscope pour dépister un quelconque problème.
  • L’intervention rééquilibre les volumes et redonne au mamelon, et à l’aréole, un emplacement naturel.
  • Le défi consiste à modeler un très joli sein, qui tient tout seul et avec très peu de cicatrices. La longueur des cicatrices varie en fonction de l’hypertrophie et de l’importance de la ptôse.
  • En fin d’intervention, un pansement modelant en forme de soutien-gorge est confectionné.
Prévoyez 8 à 15 jours de congés avant de pouvoir reprendre une activité normale. L’intervention se fait sous anesthésie générale. Une hospitalisation à Paris de un à trois jours est généralement nécessaire.
Vous devrez être à jeun 6 heures avant l’intervention (ne rien manger ni boire).

Les suites opératoires de la réduction mammaire

  • Cette intervention est habituellement peu douloureuse.
  • Les suites opératoires ne nécessitent que de simples antalgiques.
  • Les drains mis en place sont retirés au bout de 24 à 48 heures, en même temps que le premier pansement. Il est remplacé par un pansement plus léger.
  • Un soutien-gorge de maintien doit être porté nuit et jour pendant un mois.
  • Œdème et ecchymoses sont présents (ils disparaissent au bout de 2 ou 3 semaines), vous pouvez également ressentir une gène lorsque vous levez vos bras.
  • Un engourdissement temporaire des mamelons disparaîtra en quelques mois.
  • Une cicatrice autour de l’aréole, une autre verticale et une autre encore dans le sillon sous le sein forment un T inversé.
  • Les fils non résorbables sont retirés entre le 8ème et le 20ème jour. Il est conseillé d’attendre un à deux mois avant de reprendre le sport.
  • On ne peut juger du résultat qu’un an après l’opération.
  • Le sein reste sensible aux variations hormonales et pondérales.
Ainsi, dans la très grande majorité des cas, cette intervention, bien étudiée au préalable et correctement réalisée, donne un résultat très appréciable en termes de confort, même si la rançon cicatricielle inévitable en reste le principal inconvénient. Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.
En ce qui concerne le geste chirurgical : En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant. Si vous constatez une ou plusieurs complications, contactez immédiatement le chirurgien plasticien et esthétique.

Les complications envisageables après la réduction mammaire :

En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patientes sont pleinement satisfaites de leur résultat. Une chirurgie de réduction mammaire, bien que réalisée pour des motivations en partie esthétique, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il. Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une plastie mammaire de réduction réalisée dans les règles.

Pour autant, et malgré leur faible fréquence, vous devez être informée des complications possibles :

  • Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire), bien que globalement très rares après ce type d’intervention, sont parmi les plus redoutables. Des mesures préventives rigoureuses doivent en minimiser l’incidence: port de bas anti-thrombose, lever précoce, éventuellement traitement anti-coagulant.
  • La survenue d’une infection nécessite un traitement antibiotique et parfois un drainage chirurgical.
  • Hématome
  • Une nécrose de la peau, de la glande, ou de l’aréole en fait rarement observée avec les techniques modernes, peut être responsable d’un retard de cicatrisation (le risque en est très accru par l’intoxication tabagique, et en cas de gigantomasties ou de très importantes hypertrophies)
  • Des altérations de la sensibilité, notamment mamelonnaire, peuvent être observées, mais la sensibilité normale réapparaît le plus souvent dans un délai de 6 à 18 mois.
  • Surtout l’évolution des cicatrices peut être défavorable avec la survenue de cicatrices hypertrophiques voire chéloïdes, d’apparition et d’évolution imprévisibles, qui peuvent compromettre l’aspect esthétique du résultat et requièrent des traitements locaux spécifiques souvent longs.

SOURCE LIFTING DES SEINS :

Meilleur extrait du livre « La chirurgie esthétique, les solutions et les conseils de mon chirurgien » © Éditions Ambre | L'auteur : Dr. Sylvie POIGNONEC - Chirurgien Plasticien et Esthétique, situé en plein cœur de Paris, spécialisé en chirurgie plastique, esthétique & reconstructrice"

rhinoplastie chirurgie esthétique solutions et conseils de mon chirurgien

Intéressé par une télé consultation vidéo gratuite avec le docteur Sylvie POIGNONEC ?

Obtenez un rendez-vous à distance plus rapidement directement depuis votre compte Doctolib