Toxine Botulique

Sommaire

Haut du visage ; bas du visage ; nez ; cou | Toxine botulique dit Botox®

Docteur POIGNONEC chirurgien esthétique au Centre Esthétique Paris - Eiffel

Crédit vidéo : france2

« Ma fille de 18 ans veut faire du Botox® ! »

Le “Botox®” aura-t-il un effet néfaste sur la santé de ma fille de 18 ans ?

Quelle technique choisir pour lutter contre le vieillissement ?

La première étape pour lutter contre le vieillissement peut être réalisée sans bistouri. Convient à tous ceux qui veulent rester élégants à tout âge ! Premièrement, nous devons lutter avec des armes légères.

Qu'est-ce que l'injection de toxine botulique Botox® ?

La thérapie par injection de toxine botulique est devenue la technique la plus utilisée dans le monde, devenant Idéal pour adoucir les expressions faciales inesthétiques (vieillissement, fatigue, stress, tristesse), et leur rides d’expression.

Pour les actes à visée esthétique, seuls deux produits ont été autorisés. ( Botox®) est une marque spécifique qui commercialise cette molécule, exclusivement dédiée au domaine de la neurologie.

Toxine Botulique 1
Pattes d'oie, rides du front, rides des sourcils (rides du lion)
Toxine Botulique 2
Toxine botulique points d'injection des rides du visage
Séance injections de toxine botulique
Tous droits réservés Dr. POIGNONE© – injection de toxine botulique pour traiter les rides et ridules

La toxine botulique utilisée pour traiter les rides :

Durée du geste :Injection dans un visage, il faut environ 15 minutes.

Ces technologies ont fait des progrès et les capacités de pénétration ont eu un effet lift ou mini lift immédiatement sans chirurgie.

Le principe du traitement consiste à injecter certains points stratégiques des muscles du visage pour améliorer les structures faciales, telles que les sourcils, le menton, le nez et les joues, donnant aux patients une sensation de fraîcheur et de naturel, améliorant ainsi l’aspect fatigué ou un visage triste.

L’injection pour traiter les rides est particulièrement adaptée pour :

  • Rides du front
  • Rides du lion
  • Pattes d’oie
  • Rides de lapin
  • Le pli nasogénien
  • “Rides d’amertume”
  • Les cordes platysmales du cou

La toxine botulique ne convient pas aux femmes enceintes ou aux patients atteints de maladies neuromusculaires. Parlez-en à votre médecin.

Toxine botulique avant après :

Toxine Botulique 3
Femme avec des rides et des pattes d'oie avant et après le traitement par injection de toxine botulique

Quelles rides la toxine botulique peut-elle traiter ?

  • L’injection de toxine botulique peut atténuer, sans chirurgie, les rides d’expression et les rides frontales ou horizontales causées par la contraction des muscles du visage, ainsi que celles entre du froncement des sourcils appelées “rides du lion”, voire celles autour des paupières dites “pattes d’oie”…
  • Réduire les rides du visage, telles que les sillons nasogéniens, les rides d’amertume ou le menton (sillon labio-mentonnier)…
  • Effacer les points de cassure sur le bord de la bouche (l’aspect timbre-poste). Bien que son effet soit de courte durée, sa mise en œuvre est facile et moins traumatisante, et son effet peut être prolongé indéfiniment grâce à une série d’injections
injections de toxine botulique esthetique

Comment préparer la séance d'injection de toxine botulique :

Le praticien évalue toutes les zones à traiter et les différents types de rides.
  • Ensuite, il vous prescrira la crème anesthésiante à appliquer 30 minutes avant le traitement. Si vous êtes sujet aux hématomes, vous pouvez utiliser de l’arnica homéopathique à pendre 3 jours avant le traitement.
  • Il est préférable d’éviter de prendre de l’aspirine et des anti-inflammatoires une semaine avant et après le traitement.

Comment se passe une injection de toxine botulique ?

  • Pour les rides du front et du contour des yeux, les médecins privilégieront cette molécule qui permet de lisser la peau et défroisser les yeux tout en relaxant les muscles.
  • Le but de la toxine botulique est de les libérer et d’empêcher la formation de rides d’expression. C’est avec une aiguille très fine que le muscle est piqué à plusieurs endroits; Ce n’est pas douloureux. La vitesse du geste d’injection est rapide et le volume de liquide est très faible, seulement quelques millilitres.

Remarque : Ne massez pas la zone à traiter pour éviter que le produit ne se répande.

La combinaison du traitement par toxine botulique avec le remodelage

Choisir des techniques douces pour combler les creux du visage et les rides qui donnent l’air fatigué en vue d’avoir un visage plus jeune, plus charnu, et plus dynamique.

Quelles sont les recommandations après le traitement ?

  • Maintenir la position verticale du corps au cours des 4 premières heures.
  • Ne pas masser ou pétrir les sites d’injection.
  • Éviter l’exposition à des températures élevées sur le site d’injection dans les deux premières semaines (compresses chaudes, salle de bain, sauna, solarium) en raison d’une diminution possible de l’effet.
  • A la fin de la séance, les rides ont déjà disparu. Mais le résultat définitif n’est visible qu’une dizaine de jours après l’intervention. Pour la toxine botulique, il faut prévoir une injection tous les 6 mois
  • Plus on effectue ces injections de façon régulière, plus l’efficacité augmente en durée.
  • Des petites rougeurs passagères peuvent parfois apparaître, ou encore des hématomes. Dans tous les cas, les effets sont complètement réversibles avec un retour à l’état initial en cas d’insatisfaction.
  • Le résultat est souvent spectaculaire notamment pour la position des sourcils et l’ouverture du regard, l’effet rajeunissement est indéniable et on gagne réellement dix ans si l’injection est bien menée.
  • Les personnes migraineuses risquent un mal de tête puisque le produit a tendance à entraîner des céphalées.

Quelles sont les contre-indications de la procédure ?

  • La grossesse, l’allaitement maternel.
  • Les maladies somatiques dans la phase aiguë.
  • Les maladies infectieuses aiguës.
  • L’inflammation locale destiné au site d’injection.
  • Les troubles neuromusculaires (myasthénie grave).
  • L’hémophilie.
  • Les antibiotiques (si pas plus de deux semaines après le traitement).

Quelques rares effets secondaires peuvent apparaître :

Les effets indésirables sont transitoires.

Il peut s’agir de :

  • Rougeur: une rougeur localisée aux points d’injection a été parfois signalée et persiste rarement au-delà de 3 à 6 jours.
  • Ecchymoses («bleus»): des bleus sont en fait rarement observés au niveau des zones d’injection et peuvent perdurer quelques jours.
  • Œdèmes: un gonflement, le plus souvent autour des yeux, peut s’installer progressivement en 4 à 5 jours, pour décroître ensuite en quelques jours à quelques semaines.
  • Troubles de la sensibilité: une sensation de tension ou de fixité du front, de la bouche ou du cou, suivant les zones injectées, ainsi qu’une modification de la sensibilité souvent liée à une sensation de cartonnement peut persister plusieurs jours.
  • Douleurs fugaces oculaires ou faciales: de telles douleurs ont été décrites dans les zones injectées de manière tout à fait exceptionnelle.
Toxine Botulique 4

LES INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE A VISÉE ESTHÉTIQUE

Meilleur extrait du livre « La chirurgie esthétique, les solutions et les conseils de mon chirurgien » © Éditions Ambre | L'auteur : Dr. Sylvie POIGNONEC - Chirurgien Plasticien et Esthétique, situé en plein cœur de Paris, spécialisé en chirurgie plastique, esthétique & reconstructrice"

rhinoplastie chirurgie esthétique solutions et conseils de mon chirurgien

Quelles sont les complications envisageables suite aux injections de toxine botulique à visée esthétique ?

Les complications sont très rares.

Les complications possibles connues à ce jour sont les suivantes :

Complications loco-régionales :

  • Maux de tête : ils peuvent être présents au décours des premières injections et disparaissent au bout de quelques heures à quelques jours.
  • Ptosis des sourcils: l’injection du front peut provoquer une légère descente des sourcils. Cette descente est généralement due au fait que les sourcils étaient déjà en position basse avant l’injection. Ce léger abaissement des sourcils régresse habituellement en quelques semaines.
  • Ptosis des paupières: l’injection des rides du lion peut provoquer une chute partielle de la paupière supérieure qui peut durer 4 à 8 semaines. Elle est rare (moins de 1% des cas), et disparaît toujours au-delà de quelques semaines.
  • Gêne ou sourire et à la déglutition : l’injection dans les lèvres peut provoquer une gêne au sourire ou de petits mouvements anormaux. L’injection au niveau du cou peut entraîner une difficulté à déglutir.
  • Sécheresse oculaire: par diminution de la sécrétion lacrymale susceptible d’entraîner une kératite, notamment chez les patients porteurs de lentilles de contact (il convient, dans ce cas, de veiller à bien hydrater la cornée).
  • Contraction paradoxale d’un muscle et troubles de la mimique: dans les jours suivant l’injection, les muscles traités peuvent présenter quelques mouvements paradoxaux (contractions spontanées) sans gravité.

Complications générales :

Elles sont tout à fait exceptionnelles

  • Réaction allergique : éruption cutanée, urticaire, réaction allergique générale.
  • Nausées, vertiges
  • Fatigue, fièvre, syndrome grippal
  • Sécheresse cutanée ou buccale.

A ces risques connus s’ajoutent des durées et des aspects imprévisibles, et enfin les risques anormaux inhérents à tout acte médical, voire des risques inconnus. Dans l’ensemble, nous ne devons pas surestimer le risque, mais devons être conscients que même une geste médicale en apparence simple, il y a toujours un petit risque. Se tourner vers un praticien qualifié peut vous assurer que cette personne a la formation et les compétences nécessaires pour comprendre comment éviter ces complications ou les traiter efficacement si nécessaire.

En choisissant des praticiens qualifiés et compétents et formés à ce type de traitement, vous pouvez limiter au maximum ces risques, mais pas les éliminer totalement. Dans tous les cas, après ces injections, si vous avez des inquiétudes, n’hésitez pas à nous contacter.

Toxine Botulique 5
Source : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique S.o.F.C.P.R.E