Toxine Botulique appelée « Botox® »

Mémento :

Injections de Botox dites « Botox® » pour le haut et le bas du visage ; le front ; le nez ; le cou

Docteur POIGNONEC chirurgien esthétique au Centre Esthétique Paris - Eiffel

Quelle technique choisir pour lutter contre le vieillissement des rides du visage ?

Toxine Botulique appelée « Botox® » 1La toxine botulique appelée Botox® constitue le premier pas dans la lutte contre le vieillissement sans bistouri. Parfait pour tous ceux qui veulent rester élégants à tout âge ! Premièrement, nous devons nous battre avec des armes légères.

« Ma fille de 18 ans veut faire du Botox® ! »
Le Botox® affectera-t-il négativement la santé de ma fille de 18 ans ?

Crédit vidéo : france2

Qu'est-ce que l'injection de toxine botulique Botox® ?

La thérapie par injection de Botox® est devenue la technique la plus utilisée dans le monde, idéale pour adoucir les expressions faciales disgracieuses (vieillissement, fatigue, stress, tristesse) et leurs rides d’expression.

Pour les actes à visée esthétique, seuls deux produits sont autorisés. (Botox®) est la marque spécifique qui commercialise cette molécule, spécifiquement pour une utilisation dans le domaine de la neurologie.

Toxine Botulique appelée « Botox® » 2
Pattes d'oie, rides du front, rides des sourcils (rides du lion)
Site d'injection de Botox
Site d'injection des rides du visage
Séance injections de toxine botulique –	Tous droits réservés Dr. POIGNONE©
Séances Injection Toxine Botulique – Tous droits réservés Dr. POIGNONE©

La toxine botulique utilisée pour traiter les rides :

Toxine Botulique appelée « Botox® » 3Durée du geste : Injection faciale, qui prend environ 15 minutes.
Le principe du traitement est d’injecter dans certains points stratégiques des muscles faciaux pour améliorer les structures faciales telles que le front, les yeux, les sourcils, le menton donnant au patient une sensation fraîche et naturelle, améliorant ainsi le visage. Les résultats commencent à se voir au bout de 24h et sont définitifs au bout de 15 jours.

 

Toxine Botulique appelée « Botox® » 4Les injectables pour le traitement des rides sont particulièrement utiles pour :

  • Rides du front
  • Ligne froncement des sourcils « rides du lion »
  • Pattes d’oie
  • Rides de lapin
  • Sillons nasogéniens
  • « Rides d’amertume »
  • Cordes platysmales au niveau du cou

Le Botox® ne convient pas aux femmes enceintes ou aux patients souffrant de troubles neuromusculaires. Parlez-en à votre médecin.

Avant et après Botox® :

Toxine Botulique appelée « Botox® » 5
Avant et après les rides de la patte d'oie

Quelles rides le Botox® (toxine botulique) peut-il traiter ?

Toxine Botulique appelée « Botox® » 6

  • Les injections de Botox® permettent d’atténuer les rides d’expression et les rides frontales ou horizontales causées par les contractions des muscles faciaux, ainsi que les rides du froncement des sourcils appelées « rides du lion » et même les rides dites « pattes d’oie » autour des paupières, sans aucune chirurgie.
  • Les injections de Botox® peuvent aussi corriger légèrement les plis d’amertume, du menton ou autour de la bouche (commissures labiales) …
  • Les injections de toxine botulique effacent le point de rupture sur le bord des lèvres (aspect timbre-poste).

Bien que ses effets soient de courte durée, son administration est facile et peu invasive, et ses effets peuvent être prolongés indéfiniment avec une série d’injections.

La combinaison du traitement par toxine botulique avec le remodelage

Traitement au Botox® combiné à la mise en forme du visage.
Choisissez des techniques douces pour combler les creux et les rides qui vous donnent l’air fatigué, laissant votre visage plus jeune, plus charnu et plus dynamique.

Comment préparer la séance d'injection de toxine botulique :

Le praticien évalue toutes les zones à traiter et les différents types de rides.
  • Ensuite, il vous prescrira la crème anesthésiante à appliquer 30 minutes avant le traitement. Si vous êtes sujet aux hématomes, vous pouvez utiliser de l’arnica homéopathique à pendre 3 jours avant le traitement.
  • Il est préférable d’éviter de prendre de l’aspirine et des anti-inflammatoires une semaine avant et après le traitement.

Pourquoi les patients préfèrent-ils le Botox® pour traiter les rides ?

Pour les rides du front et du contour des yeux, les médecins privilégient cette molécule qui permet de lisser la peau et lisser les yeux, tout en relaxant les muscles.
Le but des toxines botuliques est de les libérer et d’empêcher la formation des rides d’expression. Le muscle est piqué à plusieurs endroits avec une aiguille très fine, ce n’est pas douloureux. Le geste d’injection est rapide et le volume de liquide est faible, à peine 1 millilitre.

Remarque : Ne massez pas la zone à traiter pour éviter que le produit ne se répande.

Quelles sont les recommandations du médecin esthétique après le traitement ?

  • Maintenez une position corporelle droite pendant les 4 premières heures.
  • Ne massez pas et ne pétrissez pas les zones d’injections.
  • Évitez l’exposition à des températures élevées (compresses chaudes, bains, saunas, solariums) au site d’injection pendant les deux premières semaines car l’effet peut être réduit.
  •  Les résultats définitifs seront visibles en quelques jours après l’injection.  Pour le Botox®, programmez des injections tous les 6 mois…
  • Plus ces injections sont administrées régulièrement, plus l’effet s’améliorera longtemps.
  • Parfois, il peut y avoir une brève rougeur passagère ou un petit hématome. Dans tous les cas l’effet est totalement réversible, retournant à l’état initial en cas d’insatisfaction.
  • L’effet est souvent spectaculaire, notamment la position des sourcils et l’ouverture des yeux. L’effet rajeunissant est indéniable, et bien injecté, on peut gagner réellement dix ans.
  • Les personnes souffrant de migraines sont à risque car ce produit est sujet aux maux de tête.

Quelles sont les contre-indications à la procédure ?

  • Grossesse, allaitement.
  • Maladie somatique en phase aiguë.
  • Maladies infectieuses aiguës.
  • Inflammation locale au site d’injection.
  • Trouble neuromusculaire (myasthénie grave).
  • Hémophilie.
  • Antibiotiques (si pas plus de deux semaines après le traitement).

Certains effets indésirables rares peuvent survenir :

Les effets indésirables sont transitoires.

Il peut s’agir de :

  • Rougeur : Une rougeur locale au site d’injection est parfois signalée et persiste rarement plus de 3 à 6 jours.
  • Ecchymoses (bleus) : Les bleus sont en effet rarement observés sur la zone d’injection et peuvent durer plusieurs jours.
  • Œdème : Gonflement, le plus souvent autour des yeux, qui s’atténue progressivement après 4 à 5 jours, puis s’atténue en quelques jours ou semaines.
  • Troubles de la sensibilité : Une sensation de tension ou de fixation au niveau du front, de la bouche ou du cou (selon la zone d’injection) et des modifications de la sensibilité habituellement associées à une sensation de carton peuvent persister plusieurs jours.
  • Douleur oculaire ou faciale passagère : Cette douleur a été décrite de manière très spécifique au niveau de la zone d’injection.
Toxine Botulique appelée « Botox® » 7

SOURCE : INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE À VISÉE ESTHÉTIQUE

Meilleur extrait du livre « La chirurgie esthétique, les solutions et les conseils de mon chirurgien » © Éditions Ambre | L'auteur : Dr. Sylvie POIGNONEC - Chirurgien Plasticien et Esthétique, situé en plein cœur de Paris, spécialisé en chirurgie plastique, esthétique & reconstructrice

Toxine Botulique appelée « Botox® » 8
Chirurgie esthétique pour mon bien-être Auteure | Dr. Sylvie POIGNONEC Ambre édition

Quelles sont les complications possibles des injections de Botox® à des fins esthétiques ?

Les complications sont très rares.

Les complications possibles connues à ce jour sont les suivantes :

Complications locales :

  • Maux de tête : peuvent apparaître après la première injection et disparaître après quelques heures à quelques jours.
  • Sourcils affaissés : Les injections frontales peuvent provoquer un léger affaissement des sourcils. Cette chute est généralement due au fait que les sourcils étaient déjà bas avant l’injection. Ce léger abaissement des sourcils disparaît généralement en quelques semaines.
  • Ptosis des paupières : Les injections des rides du lion peuvent provoquer un affaissement localisé de la paupière supérieure pendant 4 à 8 semaines. Elle est rare (moins de 1 % des cas) et disparaît toujours après quelques semaines.
  • Gêne ou sourire et avaler : L’injection dans les lèvres en souriant ou en faisant de petits mouvements anormaux peut provoquer une gêne. Les injections dans le cou peuvent entraîner des difficultés à déglutir.
  • Œil sec : En réduisant la sécrétion lacrymale qui peut provoquer une kératite, notamment chez les porteurs de lentilles de contact (auquel cas il faut veiller à hydrater la cornée).
  • Contractions musculaires paradoxales et trouble de la mimique. Dans les jours qui suivent l’injection, des mouvements paradoxaux (contractions spontanées) peuvent survenir dans les muscles traités, mais ils ne sont pas graves.

Complications générales :

Complications générales :
Elles sont tout à fait exceptionnelles.

  • Réactions allergiques : éruption cutanée, urticaire, réactions allergiques générales.
  • Nausées, étourdissements
  • Fatigue, fièvre, syndrome grippal
  • Peau ou bouche sèche.

A ces risques connus s’ajoutent la durée et les aspects imprévisibles, et enfin les risques inhabituels, voire méconnus, inhérents à toute pratique médicale. En général, nous ne devons pas surestimer les risques, mais devons être conscients que même des procédures médicales apparemment simples comportent toujours de petits risques. S’adresser à un praticien qualifié garantit que la personne a la formation et les compétences nécessaires pour comprendre comment éviter ces complications ou les traiter efficacement si nécessaire.

En sélectionnant des praticiens qualifiés et compétents formés à ce type de traitement, vous pouvez limiter au maximum ces risques, mais pas les éliminer complètement. Dans tous les cas, après ces injections, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez le moindre souci.

Toxine Botulique appelée « Botox® » 9
Source : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique S.o.F.C.P.R.E