Esthétique du regard

Explications : Dr.  POIGNONEC chirurgien esthétique au Centre Esthétique Paris - Eiffel consultation Esthétique du regard

LIFTING PAUPIÈRES BLÉPHAROPLASTIE AVANT APRÈS VUE DE TROIS QUARTS Copyright Dr. POIGNONE© : Correction de l’excès de peau présent au niveau des paupières supérieures
(le résultat observé est propre à la patiente)
LIFTING PAUPIÈRES BLÉPHAROPLASTIE AVANT APRÈS VUE DE FACE Copyright Dr. POIGNONE© : Nous avons eu l’accord de la patiente pour que les photos ou elle est identifiable soient utilisées sans floutage

Qu'est ce que l'embellissement du regard ?

Procédures autour de l’œil

Blépharoplastie l’excédent de peau au niveau des paupières supérieures

Pourquoi avons-nous fait appel à des chirurgiens internationaux ?

Nous avons fait appel à des chirurgiens de renommée internationale pour partager les différents protocoles opératoires, les nouveautés techniques à travers les expériences des différents orateurs.

En effet, la demande de rajeunissement et d’embellissement du regard est très fréquente en chirurgie esthétique, c’est même l’un des premiers motifs de consultation à l’heure actuelle.

Quelles sont les modifications que l'on peut observer sur les hommes ou femmes vers la fin de la trentaine ou dès la quarantaine et comment y répondre ?

Dès la quatrième décade et parfois avant, on observe des modifications subtiles de la région périorbitaire, l’apparition de fines ridules d’expression, de petites poches graisseuses, le creusement de la région des cernes et de la vallée des larmes.
Puis, la peau de la paupière supérieure se distend légèrement, parfois elle va former une véritable casquette qui peut gêner le maquillage. Chez l’homme, c’est parfois le sourcil qui s’abaisse, réduisant l’ouverture de la fente palpébrale. Des poches plus volumineuses peuvent se former, sortes de hernies graisseuses donnant un regard fatigué.
Ainsi hommes ou femmes se présentent souvent en consultation avec l’envie d’un geste limité, peu invasif, réalisable sous anesthésie locale et sans hospitalisation prolongée. Les techniques actuelles visent donc à réduire les suites opératoires tout en obtenant un résultat le plus naturel possible. Une sorte de coup d’éclat et surtout pas un aspect opéré.
La chirurgie esthétique doit allier sophistication des résultats et complète invisibilité du geste opératoire à court terme. Il faut pouvoir reprendre son travail ou ses activités le plus rapidement possible tout en faisant en sorte que l’entourage ne s’aperçoive de rien !

Quelles sont les procédures actuelles d'embellissement du regard ?

La blépharoplastie supérieure nécessite un tracé préopératoire parfait dans le pli palpébral en position assise, yeux ouverts et fermés. Il faut rester prudent sur la quantité de peau à retirer, c’est à dire en conservant l’arrondi naturel de l’œil et l’aspect charnu du sourcil. L’utilisation du bistouri radiofréquence ou laser peut faciliter la réalisation de l’intervention. Le muscle orbiculaire qui permet le clignement est conservé au maximum. Si besoin, le sourcil sera remonté dans le même temps opératoire.
La chirurgie de la paupière inférieure reste un challenge pour l’obtention d’un bon résultat esthétique et sans complication. Au début du siècle, les premières blépharoplasties se sont parfois compliquées de l’apparition d’un œil creux et d’une paupière distendue (ectropion). C’est pour cela que les procédures actuelles visent à ne réséquer que la graisse qui fait saillie, le plus souvent par la voie endoconjonctivale, c’est-à-dire sans cicatrice externe.
La région des cernes peut également être injectée par la propre graisse retravaillée du patient. Dans certains cas, il est possible de combiner un lifting de la joue par cette même voie d’abord. Il faut alors consolider la région de l’angle externe de l’œil (canthus externe) en réalisant une mise en tension de l’angle (canthopexie).
Mais c’est probablement l’apport de tissu graisseux autologue qui a contribué le plus à obtenir des regards embellis et rajeunis de façon spectaculaire. L’utilisation de micro-canules et de particules graisseuses de très petites tailles (nano greffe) a permis d’optimiser les résultats dans les cernes et la vallée des larmes.
La peau de la paupière inférieure ne peut pas être réséquée et tirée comme celle d’un mini-lifting. Si des ridules ou un aspect fripé de la peau subsistent, il est possible de combiner dans le même temps un peeling spécial contour de l’œil ou une séance de radiofréquence. Ainsi, toutes ces techniques, lorsqu’elles sont parfaitement réalisées, nous permettent d’améliorer nos résultats et la satisfaction de nos patients.

Source de l’article esthétisme du regard

Dr. Sylvie POIGNONEC

Intéressé par une télé consultation vidéo gratuite avec le docteur Sylvie POIGNONEC ?

Obtenez un rendez-vous à distance plus rapidement directement depuis votre compte Doctolib