Pose d’implants mammaires

Pose d’implants mammaires : l'approche du placement des prothèses

Docteur POIGNONEC chirurgien esthétique au Centre Esthétique Paris - Eiffel

Augmentation du volume de la poitrine : méthodes avec prothèses

Lorsqu’une femme décide de bénéficier de ce type d’intervention, elle doit avoir une longue discussion avec son chirurgien, car le résultat final dépend du volume et de la forme de la prothèse choisie, ainsi que de la forme initiale des seins de la patiente. Cependant, dans certains cas, la patiente peut préférer la zone d’entrée de l’incision et l’emplacement de la prothèse. La zone d’accès et l’emplacement de la prothèse peuvent être choisis selon la recommandation du médecin.

Pose d'implants mammaires pour placer les implants mammaires, l'incision chirurgicale peut être positionnée :

  1. Péri-aréolaire inférieur
  2. Axillaire (sous l’aisselle)
  3. Sous-mammaire

Placement des prothèses sous-mammaire :

Indiqué lorsque le diamètre de l’aréole est très petit, cette méthode chirurgicale se situe dans le pli sous-mammaire où la cicatrice est cachée par le sein.

Pose d'implants mammaires 1
(1) Incision au pli du sein

PLACEMENT DES PROTHÈSES AXILLAIRE :

La prothèse est placée devant ou derrière le muscle par une incision axillaire située derrière le bord du muscle pectoral.
Augmentation mammaire avec implants sous les aisselles
(3) Incision sous l'aisselle

La voie d'abord axillaire :

En général, cette méthode est mon premier choix car elle est à la limite de la partie pigmentée du mamelon et de la peau du sein. Cette incision permet de soulever le mamelon par une incision circulaire si nécessaire.

Différentes formes d'implants mammaires
(2) Cicatrices trans aréolaires sous le mamelon

Comme pour toute intervention, des instructions appropriées et une technique soignée sont essentielles à son succès.

La période de récupération après la sortie est d’environ quinze jours, pendant lesquels la patiente doit se reposer le plus possible, ne pas forcer les bras et porter des vêtements confortables.

Pendant la phase de récupération, l’exercice est interdit pendant deux mois et vous ne devez pas porter d’objets lourds.

La patiente quitte la clinique le lendemain ou dans certains cas le soir de la chirurgie. Elle doit revenir en consultation les troisième, huitième, quinzième, un mois et trois mois.

Après la chirurgie, la patiente doit porter un bandage compressif, qui est retiré le lendemain et enfilé un soutien-gorge spécial pour maintenir les prothèses dans la position souhaitée et éviter autant que possible les ecchymoses et l’accumulation de liquide.

 

Facebook
Twitter