Biographie Sylvie POIGNONEC chirurgien plasticien

Curriculum vitæ

En quoi consiste mon job?

Chirurgien esthétique plastique et reconstructrice enseignante publications scientifiquesJ’exerce le métier de chirurgien plasticien depuis vingt ans. Le suivi d’un patient commence par la première consultation : des personnes de tout âge viennent me voir pour traiter des malformations (oreilles décollées, par exemple), ou pour des rajeunissements, des liftings, un recours au laser. J’ai donc une clientèle plutôt variée. Quand je les reçois, j’essaie de discuter avec eux de leur projet. Ensuite, au bloc opératoire, j’effectue l’opération (rhinoplastie, rajeunissement de l’œil, liposuccion, etc.) puis je les examine pour vérifier que tout s’est bien passé. Au cabinet, je fais des soins : c’est la partie médecine esthétique. A l’hôpital (Pitié-Salpêtrière), une fois par semaine, je traite des pathologies plus graves comme les cancers de la peau ou les paralysies faciales dues à des accidents.

Quelles sont les différentes opérations que je pratique?

Les prothèses mammaires constituent une grosse demande en ce moment. J’interviens également sur de la rhinoplastie (ou chirurgie du nez), la liposuccion, la chirurgie des paupières, lifting, la réduction mammaire, les oreilles décollées, et bien d’autres.

Quelles sont les tendances et nouveautés?

En ce moment, c’est la chirurgie génitale (réduction des lèvres ou injections pour les femmes ménauposées). Il y a aussi la criolipolyse (traitement de la graisse pour réduire les amas graisseux), avec des résultats très intéressants : c’est une alternative à la liposuccion aussi bien pour les jeunes que pour les femmes plus âgées. Même si c’est plus compliqué après 60 ans, car la peau se relâche.

Quelles sont les opérations les plus demandées en fonction des âges?

Chez les jeunes, ce sont la rhinoplastie et l’augmentation mammaire qui sont les plus sollicitées. Les jeunes filles attendent 18-19 ans généralement. Chez les enfants, c’est l’opération des oreilles décollées : on commence cette intervention à partir de 8 ans.

Source: Propos recueillis par beautistas.com

Apport de la Chirurgie Esthétique, E. MAHE, S. POIGNONEC, J. SOUDANT, G. LAMAS, Les mono graphies du CCA Wagram, Edition 1999 – Paris.

Rajeunissement embellissement, Concept et Pratique J. SANTINI, D. KRASTINOVA, LOLOV, 1999 – Rapport Société Française d’ORL et de Chirurgie de la Face et du Cou, Chapitre : « la région péri-buccale » « les blépharoplasties esthétiques »

C. BEAUVILLAIN de Montreuil, J.P BESSEDE JP. BENEOTE, Chapitre Lasers et Tumeurs cutanées. Société Française d’ORL et de Chirurgie de la Face et du Cou. Edition 2002.

J.P BESSEDE Masson 2003. Chapitre cicatrices atrophiques et lipofilling. p. 37, 35, 36, 37.

Les livres sur la chirurgie esthétique-Auteure et co-auteure dr. Sylvie POIGNONEC-
FAUT-IL ÊTRE BEAU POUR RÉUSSIR ? SYLVIE POIGNONEC CO-ÉCRIT AVEC MARIE-PIERRE SAMITIER, journaliste spécialiste santé à France 2
« Faut-il être beau pour réussir ? » Chirurgie esthétique et image de soi
Auteur et chirurgien esthétique plastique et reconstructriceDr Sylvie POIGNONEC co-écrit avec Marie-Pierre SAMITIER, journaliste spécialiste santé à France 2 © Éditions la Boîte À Pandore | 2015
« La Chirurgie esthétique pour mon bien-être » DR SYLVIE POIGNONEC
« La Chirurgie esthétique »
Les solutions et les conseils de mon chirurgien
Auteur et chirurgien esthétique plastique et reconstructriceDr Sylvie POIGNONEC © Ambre Édition | 2013
Chirurgie plastique esthétique Maxillo Faciale
« Chirurgie plastique esthétique de la face et du cou »
Volume 2
Ouvrage ayant bénéficié de la contribution du Dr. Sylvie POIGNONEC Édition: © Elsevier Masson | 2012
« REGARD ET PAUPIÈRES » : APPORT DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
« Regard et Paupières »
Apport de la Chirurgie Esthétique
De Édouard MAHÉ, Sylvie POIGNONEC – Contributions de Jacques SOUDANT, Georges LAMAS
Collection : © Les monographies du CCA Wagram
| 1999

Le corps, son culte, sa beauté

Le corps est devenu aujourd’hui un moyen de communication. Il est nous, il parle de nous

Dans une société de l’image qui dévore les icônes de mode et les stars d’un instant, la manière dont les autres nous regardent nous rassure sur nous-mêmes.

La chirurgie esthétique est donc devenue un recours familier pour retrouver confiance et estime de soi. Le corps fait l’objet d’un véritable culte et il semble qu’il faille être beau pour réussir. Pour le meilleur… et pour le pire.

  • La chirurgie des seins et la liposuccion abdominale sont-elles la condition de la beauté et du bonheur?
  • Mais de quelle beauté parle-t-on?
  • De celle des Grecs qui pensaient que la beauté physique était l’expression du Bien et de l’harmonie du cosmos?
  • Ou de la beauté biblique pour laquelle il n’est d’esthétique que d’éthique et finalement d’amour?

Nous savons aujourd’hui que le paraître cache parfois notre incapacité à être et que, sous la fascination des images et le diktat des canons esthétiques des It-girls que nous vendent les médias, notre liberté d’être différent est parfois menacée.

  • Alors, que cherchent ceux qui recourent à la chirurgie esthétique?
  • Quelles sont les erreurs les plus fréquentes ?
  • Quels sont les pays low cost?
  • Que signifie l’addiction nouvelle à la chirurgie esthétique?

À travers des témoignages inédits, ce livre révèle le nouveau droit qu’a chacun de pouvoir, grâce à la science, être mieux avec soi-même et avec les autres.

Faut-il être beau pour réussir? La réponse, complexe bien sûr, est dans ce livre.

Qualifications
Membre de sociétés savantes
Enseignements
Conférences
Publications scientifiques